Rechercher

Vous êtes le/la seul(e) à pouvoir vous comprendre et vous aimer comme vous le souhaitez

10 Octobre 2021


En partant du postulat que notre corps est notre guide, nous seuls pouvons l’écouter. Suivre ses indications nous permet d’évoluer et de nous libérer si nous savons comment faire.

Très longtemps, j’ai cru que les psychothérapies étaient pour les gens faibles quelques part mais je ne pouvais pas être plus loin de la réalité. Il faut avoir beaucoup de courage pour reconnaitre que l’on a un problème émotionnel ou physique récurrent, que l’on a un comportement inadéquat et accepter de se faire aider, pour aller voir quelqu'un, un(e) psychothérapeute ou autre.


Comme je l’ai expliqué auparavant, ne rien faire est aussi une alternative valide. Cela signifie tout simplement que vous n’êtes pas prêt(e) à agir ou que c’est plus confortable pour vous de ne rien faire. Attendre que cela passe est une option mais le plus souvent, le problème ne disparait pas de lui-même, quelque chose doit changer.

QUELQUE CHOSE DOIT CHANGER !



Facile à dire ! Si vous me suivez, si quelque chose ne vous convient pas, il faut vraiment que cela ne vous convienne pas au point de prendre une décision pour régler le problème ou du moins en modifier l’impact du problème sur vous et pour cela quelque chose doit changer !



Mouais, je vous sens dubitatif !


Souvenez-vous de l’histoire de l’iceberg, notre inconscient est celui qui dirige nos vies et pas notre conscient.


Alors, si vous voulez changer quelque chose, il va falloir négocier avec votre inconscient ou du moins trouver ce qui bloque inconsciemment la résolution de votre problème.



Pourquoi j’en suis convaincue et que je ne suis pas la seule ?


Parce que s’il suffisait de décider de changer pour changer, vous l’auriez déjà fait. Le problème, c’est que les trois quarts du temps, on croit le contraire. Je décide de ne plus manger de sucre, de ne plus fumer, de ne plus penser à ce qui me fait de la peine, de ne plus être attiré par des gens qui me font souffrir, de ne plus être blessé quand quelqu’un me fait une remarque, de ne plus stresser … Bref, vous voyez où je veux en venir ?

Se convaincre que les autres sont à l’origine de notre mal-être n’est pas la solution non plus, parce que dans ce cas, il y a beaucoup de gens autour de vous qui sont à l’origine de votre problème et bizarrement, il n’y a que vous qui réagissez comme cela !


Donc, la volonté ou la prise de conscience ne suffit pas. Il faut agir au niveau de l’inconscient.


VOTRE INCONSCIENT EST VOTRE ALLIE, SON PORTE-PAROLE : VOTRE CORPS !



Comme je l’ai expliqué également auparavant, votre corps n’est pas une machine qui s’exécute sans broncher. Il vous parle et communique avec vous quand vous devez régler quelque chose dans votre vie.


Mais alors, comment agir au niveau de l’inconscient ? Comment y accède-t-on ?


Aujourd’hui, il y a de nombreuses méthodes qui permettent de travailler au niveau de l’inconscient, la plus connue, l’hypnose. C'est une technique qui permet de changer d’état de conscience pour avoir accès à l’inconscient.

Pour schématiser, toute exercice de concentration, de méditation permet d’ouvrir une porte vers l’inconscient.

On peut également accéder à l’inconscient via le corps physique. Avec par exemple le test de réponse musculaire ou le pendule interne. Quand vous formulez ou pensez à quelque chose qui vous perturbe, votre corps réagit. Le Hic, c'est que l'on a appris à ignorer ses infimes réactions. Mais elles sont bel et bien là.


Je détaillerai ces outils bien utiles dans un autre article.


COMPRENDRE NE FAIT PAS TOUT – CE QUI COMPTE C’EST CHANGER INTERIEUREMENT













Il ne m’a fallu que quelques semaines pour comprendre d’où venait mon problème de mal de ventre. Pourtant dans ma tête une petite voix répétait : « Bon, Et alors ? Qu’est-ce qu’on fait avec ça ? » et j’ai continué à avoir mal au ventre !


Il m’a fallu 4 ans, pour changer intérieurement pour que mon problème disparaisse complètement.


Ou plutôt pour que mon corps n’est plus besoin de me hurler dans les oreilles par l’intermédiaire de mon mal de ventre !




Bien sûr, généralement, il y a des origines diverses pour une problématique donnée. C'est la même chose que ce soit pour les souffrances émotionnelles ou pour les douleurs et maladies chroniques. Vous devez prendre conscience de votre problématique, comprendre comment éviter de retomber dans la même problématique et ne pas le faire.


La partie facile est la prise de conscience de la problématique car elle ne requiert pas beaucoup d’effort, seulement d’être honnête avec soi-même.


La partie un peu plus complexe est de trouver un moyen de ne pas retomber dans la même problématique, autrement dit, comment faire pour ne pas réagir de la même manière encore et encore, ce qui nous conduit à ladite problématique ?


Notez que la réaction peut être émotionnelle, physique ou même mentale voire les trois.


Nous avons de la chance, nous vivons une époque formidable où nous disposons de nombreux outils et thérapies brèves très efficaces pour libérer les causes d’un problème ou pour trouver les ressources en soi pour s'en libérer.

Souvenez-vous, même cause, même effet !


Parfois, lorsque la libération est effective, vous changez intérieurement automatiquement. Cela arrive. D’autres fois, le changement devra se faire en conscience. Parfois encore, il suffit de se libérer d’une mémoire douloureuse qui est à l’origine d’un comportement en particulier pour voir ce comportement disparaitre de lui-même, d’ailleurs on ne s’en rend pas forcément compte.


Attention, je ne suis pas en train de dire que toute problématique disparait quand on la travaille. Pour certaines oui, pour d’autres en revanche, ce sera votre approche, votre réaction, votre façon de gérer les choses qui va changer.


COMMENÇONS PAR NOUS RÉCONCILIER AVEC NOUS-MÊME ?

Il ne sert à rien de s’auto-blâmer pour une souffrance que l’on ressent. Nous faisons tous de notre mieux. Rappelez-vous, nous sommes imparfaits et nous sommes ici-bas pour évoluer et apprendre. Rien ne sert de se fustiger parce que l’on souffre ou que malgré toute notre bonne volonté nous refaisons les mêmes erreurs, encore et encore. Par contre, quand nous prenons conscience justement de répéter les mêmes erreurs, nous avons le choix : Soit essayer de changer pour ne pas les répéter ou accepter de les répéter.


À votre avis, que fait une personne qui souffre à qui on hurle d’arrêter de souffrir ? Son stress va augmenter et non seulement elle va continuer à souffrir mais en plus elle va culpabiliser


En vous fustigeant, c’est ce que vous faites. Vous vous hurlez dessus.




Alors, la première chose à faire, c’est de réagir en adulte face à un enfant qui refait la même erreur encore et encore. Prenez-lui la main et expliquez-lui qu’à tous les deux, vous allez trouver une solution pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

Vous n’avez aucune raison de vous fustiger pour une problématique que vous ne contrôlez pas vraiment. Vous en avez pris conscience, vous faites les choix soit de l’accepter telle que et de vivre avec, soit de vous en libérer.


Vous êtes votre meilleur ami. Qui d’autre que vous peut vous comprendre ? Qui d’autre que vous peut vous encourager ? Qui d’autre que vous peut vous prendre la main et vous soutenir ?

VOUS ÊTES votre meilleur ami !



NOTRE ENFANT INTÉRIEUR A BESOIN D’AMOUR ET DE BIENVEILLANCE


Souvent la partie de vous qui souffre, est cet enfant intérieur qui a peur et qui n’ose pas s’exprimer. Cette partie de vous que vous avez bien souvent ignorée ou fait taire à coups de réprimandes.




Cette partie qui souffre a sûrement peur et est toute recroquevillée. Elle a besoin d’amour et de bienveillance pour oser s’exprimer.


Quand une grosse émotion remonte à la surface, souvent c’est l’émotion de l’enfant intérieur et pas celle de l’adulte. Alors, choyez votre enfant intérieur comme vous le feriez pour un enfant qui souffre. Entourez-le d’amour et parlez-lui avec bienveillance. Soyez le parent dont votre enfant intérieur a besoin.




LA MEILLEURE DES METHODES : LA BIENVEILLANCE


La meilleure des méthodes, est la bienveillance envers soi, s’aimer et ne pas se juger.


Centrez-vous sur l’énergie de votre cœur. Sur ce que vous ressentez. Écoutez vos sensations !


Il n’y a que vous qui puissiez décider de changer et vous donner l’amour suffisant pour ne pas laisser vos émotions vous submerger et vous aider à vous libérer. Cela passe par une hygiène de penser ….


L’"hygiène de penser" passe par l’observation. Certaines techniques demandent plus ou moins d’entrainement mais surtout de l’assiduité.


Vous accordez du temps tous les jours quoiqu’il arrive est la clef. Du temps pour nettoyer vos pensées. Pour vous dépolluer de tout le négatif que vous avez emmagasiné. Du temps pour vous apporter l’amour dont vous avez besoin. Du temps pour cultiver votre paix intérieure, apaiser votre esprit. Calmer votre agitation mentale.


L’important est de faire quelque chose pour vous dans ce but tous les jours et ne pas y déroger. Pour cela, trouver l’activité qui vous convient est primordial. Pour certains ce sera la méditation, pour d’autre de la musique de relaxation, pour d’autre aller courir, pour d’autre, ne rien faire.



Chercher et trouver, l’activité qui vous permettra de nettoyer et de vider votre esprit de pensées négatives, d’apaiser votre mental, de retrouver votre calme intérieur.


L’important est de le faire en conscience, d’être vraiment à ce que vous faites. Pendant 10 minutes tous les jours. Certains auront besoin d’une routine, d’autres de changer tous les jours. Ce qui compte c’est de prendre DU TEMPS pour soi, RIEN que pour SOI.


L’astuce pour s’y tenir est de l’intégrer dans son agenda. Si vous le faites quand vous avez le temps, vous arrêterez très vite. Si vous n’avez pas dix minutes par jour à vous consacrer ... je n’ai qu’une réponse. Faites-le aux toilettes !


Chanson : Il est où le bonheur ?


Expériences - Exercices - Outils

Les outils : méditation de pleine conscience, musique de relaxation, yoga, ping-shuai, cohérence cardiaque, dessiner, jouer du piano, jardiner, faire du vélo, aller marcher … tout ce qui vous fait du bien


Exercice – 10mns pour SOI


Noter les activités qui vous font du bien après lesquelles vous vous sentez bien – faire une liste et tous les jours en choisir une. Ajouter cette liste à votre cahier, ainsi que l'efficacité pour vous.


Faites-le pendant une semaine au moins :

  • Intégrer une pause pour vous de 10 mns tous les jours dans votre agenda.

  • Estimez comment vous vous sentez au début de la semaine.

  • Chaque jour estimez votre état avant et après votre activité.

  • En fin de semaine, estimez comment vous vous sentez.

  • Notez dans votre cahier, l'efficacité de l'activité que vous aurez choisie.

Quelques idées :

Quand l’utiliser ? Quotidiennement

Fréquences : Tous les jours où la fréquence qui vous convient après un essai quotidien pendant une semaine.

Temps : 10 à 20 minutes

Difficulté : Facile même si vous vous endormez.

Efficacité : Primordial pour garder son équilibre.

Mon avis : Faire la même chose tous les jours peut être barbant, pour ma part, alterner est la solution.


Exercice - Règles de vie :

  1. Estimez comment vous vous sentez au début de la semaine.

  2. Imprimer les 5 règles d'or tirées du livre 5 points, un point c’est tout.

  3. Les mettre dans son sac.

  4. Programmer une alarme sur votre téléphone toutes les deux heures par exemple pour les consulter.

  5. En fin de semaine, estimez comment vous vous sentez.

  6. Notez-le dans votre cahier

Les 5 règles d'or
.pdf
Download PDF • 98KB

Quand l’utiliser ? Plusieurs fois par jour en période de stress

Fréquences : À votre convenance.

Temps : 2 minutes

Difficulté : Facile.

Efficacité : Très utile en période de stress.

Mon avis : Il est bon de se rappeler ces 5 règles très souvent


Pour aller plus loin :

Livre : Les 4 accords toltèques - Don Miguel Ruiz

Vidéo : TED – Guy Winch – Pourquoi nous avons tous besoin de la psychologie de premier secours

Livre : 5 points, un point c’est tout - Pierre-Noël Delatte


J'espère que cet article vous a plu et que ces astuces vous aideront.

N'hésitez pas à partager et à laisser un commentaire si le cœur vous en dit et/ou si vous avez des questions.


À bientôt


Nathalie


38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout